Exposés de la journée d'études à PARIS, du 23 mars 2006, organisée par le GIS MR-GenCi

 « Décideurs, ingénieurs, architectes et chercheurs

face aux risques dans la construction.

Perception, décision et responsabilité. »

sous le patronage

du ministre des Transports, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer

du ministre de l'écologie et du développement durable

en collaboration avec

AFGC, AFPCN, AUGC, CNISF, DRAST, IREX, FFB, FNTP, SMABTP.

Amphi SMABTP - 114 avenue Emile Zola - Paris 15

Le groupement d'intérêt scientifique MR- GenCi rassemble depuis 2004 vingt quatre organismes, acteurs du domaine de la construction (maîtres d'ouvrages, bureaux d'études, formateurs, chercheurs, assureurs...) souhaitant agir collectivement pour une meilleure maîtrise des risques.

Cette manifestation organisée avec de nombreux partenaires vise à exposer les enjeux auxquels la société est confrontée, les moyens techniques disponibles pour y répondre et les voies ouvertes dans le domaine de la formation et de la recherche.

PROGRAMME DE LA JOURNEE

9h30 - 12h40 Sous la présidence de Christian KERT, Député des Bouches-du-Rhône, Rapporteur de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques.

E. Edou, directeur général de la SMABTP : Les attentes et les besoins scientifiques des assureurs.

D. Breysse, président du Gis MRGenCi : Introduction de la journée.

Thème 1 : Analyse prévisionnelle des risques dans la construction

Considérant que la conception, l'édification et l'exploitation d'un ouvrage de bâtiment ou de génie civil sont toujours plus ou moins génératrices de risques pour les constructeurs, les exploitants, les utilisateurs et l'environnement humain et naturel de l'ouvrage, une analyse prévisionnelle explicite de ces risques ne devrait-elle pas devenir systématique ? Peut-on espérer voir s'établir un consensus sur ce principe général, dont l'application doit bien sûr être modulée selon les ouvrages ? Quelles sont les difficultés techniques, méthodologiques, pratiques, politiques qui entravent sa mise en œuvre ? Quelles pistes de progrès, quels besoins de recherche, quelles priorités, discerner aujourd'hui ?

 Exposé introductif : F. Perret, Président de l'AFGC

B. Gérard (Oxand) : la gestion durable par les risques des infrastructures de génie civil . Ch. Altier (SNCF) : anticiper les risques dans des travaux d'infrastructures dans un contexte de Marchés Publics; provisionner, transférer, réduire.E. Laurent (Advitam) : méthode d'analyse des risques appliquée aux ouvrages d'art. O. Treceno (SwissRe) : les ouvrages souterrains et l'évolution des risques. La vue d'un réassureur.

Thème 2 : Responsabilités des maîtres d'ouvrages et des exploitants en matière des niveaux de risques à prendre en compte

Quel niveau et nature de risques un maître d'ouvrage peut-il fixer ou accepter ? Quel doit être le rôle de l'Etat ? Comment et quand dialoguer avec les acteurs sociaux impliqués directement ou indirectement, bénéficiaires ou à dédommager à la suite de la réalisation de l'ouvrage, et susceptibles d'être exposés à de risques potentiels résultant de la réalisation de ce dernier ? Comment assister un maître d'ouvrage, suivant ses moyens, dans les différentes étapes du processus ? Quelles recherches développer pour progresser sur tous ces points?

Exposé introductif : M.L. Carrière, avocate à La Cour de Paris

J. A. Calgaro (CGPC) : les eurocodes et leurs conséquences au regard du rôle et des responsabilités des maîtres d'ouvrages.J. Hervier (Service Sécurité - CAP) : la sécurité des falaises de la région de Poitiers.Ch. Baloche (CSTB) : état des lieux de l'ingénierie de sécurité dans le bâtiment.

14h15 - 15h50 - Sous la présidence de Michel SEGARD, sous-directeur de la prévention des risques naturels, Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Thème 3 : Gestion et utilisation des données d'observation des ouvrages

Ce thème est l'occasion d'engager une réflexion pour essayer d'apporter des réponses aux questions suivantes, en distinguant les risques naturels des risques liés à la construction et à l'exploitation des ouvrages et bâtiments et leurs interactions.

Quelles données recueillir et pour quelles utilisations en matière de données d'observation, de mesures et de tout autre type de suivi méthodique aussi bien des mouvements du sol que des constructions ? Comment stocker et exploiter ces données pour un meilleur suivi de l'évolution d'évènements naturels ou d'ouvrages et bâtiments ? Quels moyens mettre en œuvre en cas de risques naturels avérés ou de pathologie de constructions et quelle organisation adoptée pour assurer la sécurité publique? Quelles perspectives d'avenir pour améliorer nos connaissances en matière d'évolution et de prévision des risques naturels et du comportement des ouvrages dans le temps ?

Exposé introductif : P.H. Bourrelier, Vice-Président délégué de l'AFPCN et M. Ségard

J. Mazars (INPG) : structure régionale de recherche sur la vulnérabilité des ouvrages aux risques.Ch. Crémona (LCPC) : surveillance de santé des ouvrages d'art.J. P. Fabre (EDF - DTG) : les barrages d'EDF.J. Maurin (DIREN) : les levées de la loire.

15h50 - 17h10 - Sous la présidence de Jean-François COSTE, président du comité génie civil du CNISF, Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France .

Thème 4 : Risques et formations des ingénieurs et des architectes

Quatre aspects de la formation des ingénieurs et architectes retiennent particulièrement l'attention.

Quelles formations donner aux ingénieurs de génie civil et aux architectes, à l'école ou l'université et tout au long de la carrière, pour une plus grande maîtrise de leur métier, dans le domaine des risques pour assurer la sécurité? Quelle formation aux aspects juridiques de l'activité de l'ingénieur et des architectes afin qu'ils connaissent les responsabilités encourues et les obligations qu'ils contractent ? Quelle formation aux techniques de communication ? Quel enseignant pour ces différents domaines ?

Exposé introductif : F. Masrouri, Professeur à l'ENSG

Les besoins de formation vus par des représentants d'associations professionnelles :

F. Pelegrin (ancien président de l'UNSFA) : le point de vue d'un architecte.J. Robert (Syntec Ingénierie) : le point de vue d'un représentant de l'ingénierie.V. Melacca (SMABTP) : le point de vue d'un représentant des assureurs.D. Boissier (Univ. de Clermont-Ferrand) : les chercheurs face aux risques dans la construction.

Conclusions par Denys Breysse, Président du GIS MR-GenCi